mai 21, 2019 1 Commentaire

Épilation définitive : la fin de l’épilation à la cire ?

Quand les beaux jours arrivent, l'éternelle question de l'épilation revient aussi ! Alors, on fait quoi ? Épilation à la cire, au laser, au rasoir, à la maison, en institut… Et puis si on parlait de l'épilation définitive, comme ça, plus de problème de saison…

On parle souvent de revenir à la mode du poil qui pousse dans tous les sens, comme c'est souvent le cas dans les pays nordiques, l'Allemagne ou les Pays Bas. Enfin, elles sont tout de même très blondes et pas très poilues, généralement. La Française a souvent le poil plus dru et plus foncé que la Norvégienne ! Et nos trois amies, elles en pensent quoi ?

Le rasage

Julie : "Le rasage, c'est vraiment la solution d'urgence ! Vous aviez prévu de rester tranquillement à la maison et une copine vous appelle pour sortir, ça ne se refuse pas ! Alors, hop, sous la douche, un coup de rasoir, ça prend une minute. Alors pour les aisselles, ça passe, mais pour les jambes, la catastrophe, ce sont les conséquences dans les jours qui suivent !

La repousse est rapide et, comme les poils sont coupés à la surface, les poils repoussés sont émoussés et non effilés, de sorte qu'ils repoussent plus épais. Sans compter avec les éraflures du rasoir, les entailles et les coupures. Pire, en se rasant régulièrement, il y a le risque des poils incarnés.

Même avec une crème à raser, ça reste le moyen de s'épiler le moins cher, mais il vaut mieux éviter. Je préfère la cire, mais Jade va vous en parler"

épilation-laser

La crème d'épilatoire

Louise : "Moi, c'était ma méthode préférée, la crème d'épilatoire, mais il faut dire que j'ai une pilosité de Norvégienne ! Du duvet blond, même si je me rase, ça reste du poil fin qui ne se remarque pas trop.

Le problème, c'est qu'il y a des produits chimiques pour affaiblir le follicule pileux, alors moi qui prétend être écolo, ça ne fait pas très sérieux, c'est pour ça que j'ai sauté sur l'occasion d'essayer l'épilation définitive.

En attendant, la crème d'épilatoire, si on n'en abuse pas, ça peut bien dépanner celles qui veulent des résultats rapides, faciles et indolores. Pour le maillot et les aisselles, c'est impeccable. Vous pouvez le faire à la maison sans problème, et la repousse est plus lente et moins rugueuse qu'avec le rasage."

 

Épilation à la cire professionnelle

Jade : "C'est ma méthode préférée depuis longtemps ! Ça reste abordable, même si c'est toujours plus cher qu'à la maison. D'abord, c'est agréable de se faire chouchouter par une esthéticienne. Elle étale la cire chaude (mais pas trop chaude !) par bandes sur la zone désirée et l'enlève dans le sens opposé de la pousse du poil, en arrachant les poils et leur racine.

C'est parfait pour les jambes, les aisselles et le maillot. Ça élimine temporairement les poils à la racine pour une moyenne de trois semaines de peau lisse, qui peut varier de deux à six semaines selon le type et l'épaisseur de vos poils.

Le problème, c'est qu'il faut attendre une certaine repousse pour être efficace, car la cire a besoin d'au moins un millimètre pour faire adhérer les poils.

Au niveau de la douleur, il ne faut pas être trop douillette, mais on s'y habitue. D'ailleurs, c'est aussi plus facile chez une esthéticienne parce que quand c'est vous qui devez tirer sur la bande, parfois vous hésitez et vous vous y prenez mal. Et comme il faut recommencer, vous avez deux fois mal et en plus, vous avez le risque qu'il reste des traces de cire sur la peau.

L'autre avantage d'être fait par quelqu'un d'autre, c'est que vous ne ratez pas un seul endroit. Toute seule, on se rend compte parfois trop tard qu'on a oublié d'épiler une partie derrière le mollet ou derrière la cuisse.

On peut le faire à la maison, ça coûte moins cher, mais il faut prendre de la cire de bonne qualité, c'est très important. D'abord pour l'efficacité, et ensuite pour les risques de réaction sur la peau. Les cires trop bon marché peuvent contenir des produits chimiques bas de gamme qui déclenchent des allergies.

épilation-maillot

Alors, que vous le fassiez à la maison ou en institut il y a des risques de poils incarnés. Ça dépend des filles, de la dureté du poil et de l'épaisseur de la peau. Certaines ne savent même pas de quoi je parle, alors que d'autres connaissent bien le poil qui n'arrive pas à percer la peau, qui fait un bouton qui s'infecte. Si c'est votre cas, il faut passer le gant de crin avec un exfoliant pour aider les poils à passer au travers de l'épiderme.

En fait, j'attends le retour de Louise sur l'épilation définitive pour me lancer à mon tour… ou pas."

Épilation au laser

Louise : "Alors, depuis 6 mois, je teste l'épilation définitive au laser. Je vais chez une dermatologue pour cela, c'est la première précaution à prendre, ne pas aller n'importe où et bien vérifier que la personne est habilitée, tout le monde n'a pas le droit de pratiquer l'épilation définitive, il faut certains diplômes.

Comment ça marche : le laser pénètre la peau pour cibler la tige capillaire et inhiber la croissance des poils. Il détruit essentiellement le follicule, ce qui signifie qu'il peut être enlevé de façon permanente. En général, les poils des zones traitées tombent en 2 à 3 semaines.

Ça ne fonctionne pas pour tout le monde à ce stade. C'est uniquement pour les filles ayant les poils plus foncés que leur peau, ce n'est donc pas adapté pour les personnes ayant la peau foncée ou les poils très clairs, en résumé, les blondes et les noires. Le laser doit pouvoir se fixer sur le pigment foncé afin de différencier les poils foncés de la peau.

Après, il faut au moins six séances, souvent plus, une dizaine, selon l'endroit traité et la nature du poil. Et ensuite, il faut souvent faire une séance par an pour éliminer les derniers réfractaires qui sont passés au travers des mailles du filet. En plus, il ne faut pas s'exposer au soleil pendant les jours qui suivent la séance.

La meilleure solution, c'est de s'y mettre à l'automne. Comme ça, pas de problème de soleil et puis comme il faut attendre que ça ait bien repoussé, pas de problème de jambes nues mal épilées.

épilation-homme

C'est coûteux, mais c'est un investissement. Après, vous êtes vraiment tranquille et vous n'avez plus rien à acheter. En plus, ça fonctionne pour les jambes, le maillot ou les aisselles.

Point de vue confort, ça fait un peu mal. Certaines disent que c'est horrible, mais je trouve que c'est exagéré. C'est surtout une sensation bizarre, comme une brûlure, mais qui dure une micro seconde. Ça peut laisser des traces sur la peau pendant les heures qui suivent, mais avec une bonne hydratation à la crème, le lendemain, plus de rougeurs. N revanche, il faut attendre que le poil tombe.

Je n'ai pas eu de problème des poils incarnés pour l'instant, mais la dermatologue m'a dit que cela pouvait apparaître entre les dernières séances, quand le poil repousse plus fin avant d'être définitivement éliminé, et qu'il n'a plus la force de percer la peau. Mais bon, après, c'est définitivement terminé. J'ai hâte !

Au bout de six mois, je vois vraiment la différence et je vais continuer, mais jusque-là, je trouve que c'est révolutionnaire. Donc je vote pour la fin de la cire !"

Julie : "Je crois que je vais attendre que ça se perfectionne encore. D'abord, ça reste tout de même un investissement, mais aussi, il faut beaucoup plus de patience que je pensais. Je ne savais pas qu'il fallait attendre que le poil tombe tout seul. Ça veut dire que pendant des mois, c'est compliqué. Donc je vote pour continuer à la cire, en attendant les progrès de la science !"


1 Réponse

Nathalie
Nathalie

septembre 03, 2019

Bonjour! excellent article, c’est vrai que l’épilation au laser est très sophistiqué et très coûteux , et ce n’est pas possible à tout le monde, personnellement j’opte l’épilation à cire chaude, et je suis bien satisfaite, j’applique aussi l’huile essentielle de sauge pour ralentir la pousse des poils,
Bises
Nathalie

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

TOPELLE - Le club