mai 08, 2020

Être maman et rester femme : le mode d’emploi

Les femmes représentent aujourd'hui la moitié des travailleurs. Alors, il semblerait que les hommes ne se soient jamais beaucoup posé de questions quant à leurs absences du foyer, chez les femmes, ça ne fonctionne pas de la même façon !

La culpabilité, ça vous parle ? Est-ce que je ne délaisse pas trop mes enfants pour ma carrière ? Est-ce que je ne vais pas le regretter plus tard ?...

Alors, mères de tous pays, laissez tomber la culpabilité et concentrez-vous sur votre accomplissement. Vous pouvez parfaitement concilier vie professionnelle et vie privée.

Voilà nos conseils pour être maman, tout en restant femme jusqu'au bout des ongles !

Lâcher prise et oubliez la culpabilité

Louise : "Étant donné que la question d'avoir un enfant me taraude depuis quelque temps, je me suis bien renseignée sur la question et voilà ce que j'en ai retiré pour ce qui est de la culpabilité, le sujet qui revient tout le temps chez les femmes qui travaillent :

être-maman-à-40-ans Est-ce que les mères au foyer sont forcément meilleures ? Pas vraiment. Si vous restez à la maison par obligation et que vous êtes frustrée, votre rancœur va se reporter sur votre enfant. Il vaut mieux vous accomplir dans votre travail et quand vous rentrez, être à 100 % avec vos enfants.

Plutôt que de vous attarder sur la façon dont vous n'êtes pas avec votre enfant, pensez à la façon dont votre rôle dans l'entreprise profite à la famille. Sans votre travail, pourriez-vous offrir des vacances à vos enfants, des beaux cadeaux à Noël… et une mère épanouie !

Il vaut mieux être là moins souvent, mais pour du temps de qualité."

Trouver des services de garde d'enfants de qualité


Julie : "Moi, je vois surtout le côté pratique de l'affaire. Il est hors de question que je m'arrête de travailler quand j'aurai des enfants, j'aime trop mon boulot. Ce qui compte, c'est la logistique ! Si vous savez que vos enfants sont bien pendant que vous n'êtes pas là, aucun souci.

Pendant le temps de la grossesse, c'est le moment de commencer les entretiens d'embauche pour les nounous. Je vais commencer par mes nièces. J'ai une sœur plus âgée et ses deux filles sont encore un peu jeunes, mais le temps que j'aie un enfant, elles seront juste à l'âge où elles auront besoin d'argent de poche.

Après, tout dépend où vous habitez. Si vous êtes à la campagne, vous pouvez trouver des nounous à domicile top. Elles sont cools, ont de la place et des jardins. En ville, c'est plus compliqué, vous avez intérêt à vous y prendre drôlement à l'avance pour trouver une nounou ou une crèche.


Ce qui est important, c'est de trouver la bonne personne et de la conserver longtemps, comme ça votre enfant est plus équilibré."


Devenez la reine de l'organisation

Jade : "Ce que j'ai constaté chez mes copines, c'est qu'avec l'arrivée d'un enfant, il faut être sacrément organisée. Avec mon amie Sarah que je vois toujours souvent, je ne sais même pas comment elle fait avec seulement 24 heures dans la journée !

Tout est prêt, planifié, millimétré. D'abord, il faut reconnaître que le père est top. C'est vrai que si vous ne pouvez pas faire confiance au père, c'est le début de la fin.

 

Sarah l'a mis au boulot tout de suite, il est expert en biberons et puis il participe aux courses parce que c'est incroyable tout ce à quoi il faut penser. Quand on se voit le soir avec Sarah, elle est super cool, elle sait que son mari s'occupe de tout et là où elle m'épate le plus, c'est qu'elle a tout prévu pour le lendemain : les habits, le sac pour tout mettre pour la nounou, le jouet préféré...

Le matin, elle ne perd pas une minute. Elle dépose sa fille en allant au bureau et elle est même plus souvent à l'heure que moi… Je crois que l'organisation fait partie des choses les plus importantes."

Un enfant a deux parents

Julie : "Je voudrais revenir sur ce que dit Jade à propos du père. C'est incroyable tout de même que la société fasse tant culpabiliser les mères parce qu'elles travaillent. Et les pères alors ? La preuve, ils ont des congés paternité maintenant, c'est bien qu'ils veulent aussi s'occuper des enfants, et pas seulement pour jouer avec.

La société a bien évolué, mais ça reste malheureusement la mère qui reste associée aux tâches ménagères. Et pour certains, un enfant, c'est comme une tâche ménagère !!!

etre-maman-a-la-maison

Faut les mettre au boulot les gars ! Alors, certains râlent au début, mais il ne faut rien céder, il n'y a aucune raison. Et puis, j'ai surtout remarqué qu'il y a de bons comédiens ! Ils font exprès de mal faire, comme ça, ils se disent qu'on n'osera plus rien leur demander. Genre ils renversent le biberon, lancent une machine à 90° au lieu de 30°… l'air de rien…

Eh ben c'est raté ! Il va falloir recommencer jusqu'à ce que vous y arriviez parce que vous n'allez pas vous en tirer comme ça.

Et pareil pour les emmener chez la nounou, à l'école, au cours de musique ou à l'entraînement de sport, les hommes savent conduire, il me semble, non ?

Bon j'exagère un peu, mais pas tant que ça !"

Communiquez avec votre employeur et envisagez le télétravail

Louise : "Quand on est à son compte, on fait comme on veut, et parfois comme on peut, mais on n'a de compte à rendre à personne. En revanche, pour les salariées, parlez-en à votre employeur.

Il n'est pas forcément ravi quand vous lui annoncez la venue d'un enfant, mais si vous trouvez des compromis sur les horaires, ça va aller beaucoup mieux. Et puis pensez au télétravail.

Bien sûr, tout dépend de votre métier, mais maintenant, avec Internet et les forfaits de téléphone illimités, si vous travaillez dans des bureaux, il y a probablement une partie que vous pouvez faire de chez vous.

Si vous pouvez travailler de chez vous, attention aux pièges, il va falloir vous discipliner. Il ne faut pas tout mélanger et vous ne devez pas travailler au milieu des couches et des petits pots. Cloisonnez.

Si vos enfants sont plus grands, ils doivent apprendre à ne pas vous déranger, sauf cas d'urgence. Vous devez leur expliquer qu'il est important que vous puissiez vous concentrer et ne pas être dérangée tout le temps. Sinon, vous risquez de faire du mauvais travail et de perdre du temps, et tout le temps que vous perdez, vous ne le passez pas avec eux."

apprendre-a-etre-maman

Ne négligez pas le père

Jade : "Je reviens avec l'exemple de Sarah, juste après la naissance, il n'y en avait plus que pour l'enfant tout le temps et ça devenait bizarre pour moi parce qu'elle ne parlait que de ça.

Et puis un jour qu'on en discutait, elle m'a avoué qu'avez son mari, il ne se passait plus grand-chose (y compris au niveau baisse de libido etc...). Du coup, ils en ont parlé ensemble. À mon avis, il était temps, parce que ça n'aurait pas duré longtemps comme ça, et ils n'étaient pas près de faire le deuxième !

Ça leur a pris six mois pour retrouver une vie normale. Mais Sarah m'a dit qu'elle connaissait des cas où ça se passait moins bien. Son secret, c'est de réserver des moments à des tête-à-tête. Ils confient leur fille aux grands-parents et ils sortent – ou restent à la maison – tous les deux, pour se retrouver. Ça marche super bien jusque-là !"

 

Il est tout à fait possible de concilier vie privée et vie professionnelle, il faut juste y être préparée pour ne pas tomber dans les pièges classiques et ne pas avoir à improviser sans cesse.

 

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

TOPELLE - Le club