mai 29, 2019

Le corset, sexy ou juste un instrument de torture ?

Depuis qu’il existe, le corset a connu des hauts et des bas. C’est vrai qu’au départ, il est vraiment comparable à un instrument de torture. Il est conçu pour affiner la taille, puis pour donner plus de valeur à la poitrine, mais il était fait de bois et d’acier, on imagine le confort des femmes qui le portaient !

Une rapide histoire du corset

Louise a planché sur le sujet pour nous résumer l’histoire du corset.

Louise : « On retrouve les premières traces du corset à la cour d’Espagne au XVIe siècle. La mode n’est pas aux gros seins, mais à la taille de guêpe, alors le bois et l’ivoire forment une sorte de carcan pour donner la forme idéale au buste.

À la belle époque, dans les années 1900, il devient un peu moins inconfortable et libère la poitrine, mais la taille est toujours aussi serrée. Même le corps médical intervient pour le déconseiller tant les mouvements sont entravés et les conséquences sur la circulation dramatiques.

madonna-corset-sexy
Il va heureusement disparaître progressivement sous sa forme d’instrument de torture. Coco Chanel l’abolit, revendiquant le droit de la femme d’être libre de ses mouvements. C’est Christian Dior qui va remettre le corset à la mode en 1947, mais il s’agit de relever la poitrine pour la mettre en valeur et de marquer la taille sans la compresser exagérément.

Madonna
, avec la complicité de Jean-Paul Gaultier remet définitivement à la mode le corset en 1990. Le modèle avec le bout des seins en fer conique marquera les esprits. C’est sexy, mais aussi très provocateur.

Depuis, le corset est devenu véritable vêtement sexy, et pas seulement un sous-vêtement, parce qu’il se porte également au-dessus des vêtements.

Aujourd'hui, les corsets gagnent en popularité à mesure que les femmes découvrent à quel point un corset peut être utile pour créer des courbes de folie
Les shot de corsets et ces courbes hallucinantes pullulent d'ailleurs de plus en plus sur Instagram

Sexy d’accord, mais confortable ?

Jade : « Sexy oui, mais confortable, ça dépend pour quoi ! J’en ai essayé et on trouve vraiment de tout. Je veux bien en porter, mais vraiment pour des occasions spéciales, pas pour les sorties habituelles.

C’est vrai que pour forger la silhouette, c’est parfait, mais il faut pouvoir l’ajuster comme on veut. J’aime bien en porter juste pour souligner ma taille, en sous-vêtement. Sinon, ce que j’adore, c’est le porter au-dessus des vêtements, avec une chemise blanche à rayures type working girl ou une chemise à super grand col. Dans ce cas-là, j’aime bien défaire un lacet ou deux, genre un peu déshabillé. Attention, ce style-là ne passe pas n’importe où, n’allez pas dans le resto le plus chic de la ville avec un corset un peu délacé, on pourrait se méprendre, lol. »

Julie : « Pour les dîners guindés, je conseille de le porter en-dessous des vêtements, pour donner une posture parfaite. En fait, moi, je m’en sers de temps en temps comme instrument de torture, mais volontairement ! Je sais que j’ai tendance à ne pas très bien me tenir, le dos un peu affaissé et la tête rentrée dans les épaules. Quand je passe devant une porte vitrée et que je vois mon reflet, j’ai l’impression de croiser une tortue qui marche sur les pattes arrière ! C’est horrible !

Comme je ne passe pas ma journée à regarder mon reflet, je mets un corset un peu rigide et dès que je me laisse aller, je le sens qui me rentre dans la peau. Du coup, je me redresse. Au bout de quelques jours, je n’en ai plus besoin, car j’ai repris des bonnes habitudes. Comme quoi, un instrument de torture, ça a aussi ses avantages. »

Louise : « Je pense que c’est bien pour le dos, ça vous le remet en place, mais il ne faut pas le porter tous les jours, parce que votre buste est maintenu artificiellement et pas par vos muscles qui finissent par ne servir à rien. Si vous portez un corset tout le temps, le jour où vous l’enlevez, tout se casse la figure ! »

Jade : « Il ne faut pas exagérer non plus, c’est seulement si tu portes le corset tous les jours pendant des années… Et après, on dit que je fais dans la caricature, lol.

 En tous cas, pour être sexy, c’est sûr que le corset, ça aide pour avoir une silhouette de rêve. »

La silhouette en sablier et les lacets

Jade : « Il y a deux facteurs qui rendent les garçons fous avec le corset : la silhouette en sablier et les lacets. Donc, il faut bien le choisir, à commencer par le tissu.

Le satin (ou le satin polyester moins cher) donne un aspect très brillant, donc c’est mieux comme sous-vêtement. Le taffetas est moins brillant, il s’accorde mieux si vous envisagez de porter votre corset au-dessus de vos vêtements.

Il y a aussi la dentelle. Si vous trouvez un beau corset en dentelle, c’est le must. Soit il faut le garder en sous-vêtement, soit au-dessus, mais en portant quelque chose de très habillé en-dessous.

Après, ce qui compte le plus, c’est la façon de l’attacher. Pour les corsets qui sont à busc en acier (le busc, c’est la baleine du corset), le plus soft, c’est de choisir les attaches avec de grandes agrafes. Mais bon, on passe un peu à côté de l’aspect sexy du corset.

Le pire, ce sont les corsets à fermeture éclair. Je ne vois vraiment pas l’intérêt ! Ou alors pour les corsets qui sont réversibles, mais franchement, la fermeture éclair, ça casse totalement l’effet sexy. En plus, si vous voulez affiner votre taille, la fermeture éclair devra être ultra résistante pour ne pas céder à la pression.

Certains corsets se ferment avec des petits crochets. On retrouve déjà plus l’esprit sexy, mais il faut de la patience pour les fixer les uns après les autres. Mais j’en arrive au summum de la séduction, les corsets à lacets.

Le corset peut se lacer devant ou derrière et on retrouve vraiment l’esprit du corset sexy, avec la possibilité de bien serrer la taille, faire remonter la poitrine et de laisser en-dessous les hanches repartir. L’effet sablier, donc ! »

Le corset version cool

Louise : « Je reviens sur la façon de Jade de porter le corset au-dessus de ses vêtements, un peu débraillé. Moi, je propose le contraire ! Comme j’aime bien m’habiller cool – baba cool diraient les filles – j’ai beaucoup de chemises très décontractées. Alors, pour créer le contraste, je les mets en-dessous d’un corset parfaitement lacé, limité un peu strict.

Ce qu’il faut trouver, c’est un corset qui ne descende pas trop bas et qui soit assez élastique pour ne pas gêner quand on s’assied. En revanche, en serrant bien la taille, ça met en valeur la poitrine et ça la fait remonter, alors avec une chemise un peu ouverte, effet garanti !

J’adore porter ce genre de tenue pour une soirée. En revanche, je n’aime pas tellement les corsets en cuir (ou imitation cuir). Je trouve que c’est un peu too much. »

Louise : « Le corset en cuir ne se porte pas n’importe où, ni n’importe comment. J’aime bien aller à des concerts avec un jean, une chemise blanche et un corset cuir par-dessus. Ça peut faire un peu hard-rock, ou bikeuse. »

Jade : « En fait, il y a autant de corsets que de façons de le porter. En tout cas, aujourd’hui, ce n’est plus un instrument de torture et c’est définitivement un atout sexy ! ».

 

 

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

TOPELLE - Le club