mai 04, 2019

Les Bienfaits de la Méditation Pleine conscience

 

Nous nous intéressons aujourd'hui aux bienfaits de la méditation pleine conscience. Si l'on s'en tient à un aspect purement pratique et économique, la méditation permet développer vos capacités de concentration et d'apaiser vos douleurs, tant morales que physiques. Ne présentant aucun effet secondaire, la méditation pleine conscience a également prouvé son habilité à limiter les problèmes cardiovasculaires. Elle stimule le cerveau et favorise le bien-être mental.

Avant de demander leur avis à nos amies Julie, Jade et Louise, voyons déjà en quoi consiste la méditation de pleine conscience.

Qu'est-ce que la pleine conscience ?

La pleine conscience est la capacité humaine de base d'être pleinement présent, conscient de ce que nous sommes et de ce que nous faisons. Elle nous empêche de trop réagir à chaud ou d'être submergé par nos propres émotions et par ce qui se passe autour de nous.

Bien que la pleine conscience soit quelque chose que nous possédons tous naturellement, elle nous est plus facilement accessible lorsque nous la pratiquons quotidiennement.

Chaque fois que vous faites prendre conscience de ce que vous vivez directement par vos sens, ou de votre état d'esprit par vos pensées et vos émotions, vous êtes conscient. De plus en plus de recherches montrent que lorsque vous entraînez votre cerveau à être conscient, vous remodelez la structure physique de votre cerveau.

    Le but de la pleine conscience est de s'éveiller au fonctionnement intérieur de nos processus mentaux, émotionnels et physiques.

 méditation-pleine-conscience-livre

Qu'est-ce que la méditation ?

La méditation, c'est explorer. Ce n'est pas une destination fixe. C'est un endroit spécial où chaque moment est important. Lorsque nous méditons, nous nous aventurons dans le fonctionnement de notre esprit : nos sensations (l'air qui souffle sur notre peau ou une forte odeur qui flotte dans la pièce), nos émotions (aimer ceci, détester cela, avoir envie de ceci, ne pas souhaiter cela) et nos pensées (ne serait-il pas bizarre de voir un éléphant jouer de la trompette ?).

La méditation de pleine conscience nous demande de suspendre notre jugement et de libérer notre curiosité naturelle au sujet du fonctionnement de l'esprit, en abordant notre expérience avec chaleur et gentillesse, pour nous-mêmes et pour les autres.

Comment puis-je pratiquer la pleine conscience et la méditation ?

La pleine conscience est à notre disposition à chaque instant, que ce soit par des méditations et des scans corporels, ou par des pratiques de moments de pleine conscience comme prendre le temps de s'arrêter et de respirer lorsque le téléphone sonne au lieu de se précipiter pour y répondre.

Les bases de la pratique de la pleine conscience

Une série de recherches récentes suggère que la pratique régulière de la méditation peut stimuler la flexibilité mentale et la concentration, offrant une puissante protection contre le déclin cognitif.

La pleine conscience nous aide à mettre un peu d'espace entre nous et nos réactions, en décomposant nos réponses conditionnées. Voici comment syntoniser la pleine conscience tout au long de la journée, de façon à atteindre l'harmonie parfaite :

Vous n'avez pas besoin d'un coussin ou d'un banc de méditation, ni d'aucun équipement spécial pour accéder à vos capacités de pleine conscience, mais vous avez besoin de réserver du temps et de l'espace.

méditation-pleine-conscience-bordeaux Observez le moment présent tel qu'il est. Le but de la pleine conscience n'est pas de calmer l'esprit, ni de tenter d'atteindre un état de calme éternel instantané, ce sont là les conséquences d'une médiation réussie qui apparaîtront plus tard. Le but immédiat est simple : nous voulons être attentifs au moment présent, sans jugement. Plus facile à dire qu'à faire !

Lorsque vous remarquez que des jugements surviennent pendant votre pratique, prenez-les en note mentalement et laissez-les passer. Ensuite, observez le moment présent tel qu'il est. Nos esprits s'emportent souvent dans la pensée. C'est pourquoi la pleine conscience est la pratique de revenir, encore et encore, au moment présent.

Soyez tolérant envers vous-même et ne vous jugez pas pour les pensées qui surgissent dans votre esprit. Entraînez-vous simplement à reconnaître quand votre esprit s'est éloigné, et ramenez-le doucement.

L'entraînement est fondamental. Même si vous n'y êtes pas prêt, vous verrez qu'à force d'entraînement, les résultats sont présents, et toujours plus performants.




Comment méditer en pleine conscience

La méditation pleine conscience se concentre sur la respiration immuable que vous utilisez pour vous ancrer dans le moment présent.

Tout au long de la pratique, il se peut que vous soyez pris dans des pensées, des émotions, des sons… Peu importe où vagabonde votre esprit, revenez simplement à la respiration suivante.

Asseyez-vous confortablement. Trouvez un endroit et une position stables, solides et confortables. Si vous êtes sur un coussin, croisez confortablement vos jambes devant vous. Si vous êtes sur une chaise, posez la plante de vos pieds sur le sol.

Redressez le haut de votre corps, mais ne vous raidissez pas. Laissez votre colonne vertébrale suivre sa courbure naturelle. Placez le haut de vos bras parallèlement au haut de votre corps. Posez la paume de vos mains sur vos jambes là où cela vous semble le plus naturel.

méditation-pleine-conscience-guidée

Adoucissez votre regard. Baissez un peu le menton et laissez votre regard tomber doucement vers le bas. Il n'est pas nécessaire de fermer les yeux. Vous pouvez simplement laisser ce qui apparaît devant vos yeux être là, sans vous concentrer dessus.

    Sentez votre respiration et focalisez votre attention sur la sensation physique de la respiration : l'air qui passe par votre nez ou votre bouche, la montée et la descente de votre ventre ou de votre poitrine…

    Remarquez quand votre esprit s'éloigne de votre souffle. Inévitablement, votre attention quittera le souffle et s'égarera vers d'autres endroits. Ne vous inquiétez pas. Il n'est pas nécessaire de bloquer ou d'éliminer la pensée. Lorsque vous remarquez que votre esprit erre doucement, redirigez votre attention sur la respiration.

Il se peut que vous trouviez votre esprit constamment errant. Au lieu de lutter avec vos pensées, entraînez-vous à les observer sans réagir. Revenez à votre souffle encore et encore.

Lorsque vous êtes prêt, levez doucement le regard (si vos yeux sont fermés, ouvrez-les). Prenez un moment et remarquez tout bruit dans l'environnement. Remarquez comment votre corps se sent en ce moment. Remarquez vos pensées et vos émotions.

À force d'entraînement, vous trouvez toujours plus rapidement le point de méditation que vous souhaitez atteindre. Soyez patient et vous en verrez rapidement les conséquences profitables !

Et nos enquêtrices, qu'en disent-elles ?

Julie : "Devinez laquelle de nous trois connaissait déjà la médiation ? Louise bien sûr ! Nous en avions donc déjà parlé, mais je n'étais jamais passée à l'acte. Ça va un peu à l'encontre de ma nature, il faut rester calme, avoir de la patience… Enfin, c'était l'image que j'en avais…

méditation-pleine-conscience-définitionAu début, comme je m'y attendais, ça m'a trop déplu ! Impossible de me concentrer et de rester en place. Heureusement que Louise m'a convaincue de poursuivre parce que j'ai eu un déclic à ma troisième séance. Je ne saurais l'expliquer concrètement, mais j'ai ressenti que j'étais sur la bonne voie.  À la fin de cette séance et pour la première fois, j'ai eu envie de poursuivre, sans y être obligée. Je crois que cela demande du temps pour certaines personnes et que d'autres ne sont pas prêtes et là, je vise Jade qui nous a lâchées en cours de route.

Elle a complètement abandonné depuis, mais je suis sure qu'elle reprendra un jour, quand elle en ressentira le besoin. Pour le moment, elle a trop à explorer à l'extérieur pour se concentrer sur son intérieur !

De mon côté, je continue régulièrement et le processus me plaît de plus en plus. Avec Louise, on en discute maintenant beaucoup et le bilan est très positif."

Louise : "Bien sûr, on a perdu Jade en cours de route mais la méditation pleine conscience n'est bénéfique que si l'on a envie de s'y investir. Je pense comme Julie que Jade s'y remettra, le temps venu.

Pour ma part, je pratiquais déjà cette forme de méditation – et d'autres – et je ne saurais que la recommander à toutes et à tous. Cet exercice qui force à l'introspection permet de gagner en maturité. J'ai l'impression d'avoir gagné du temps par rapport à certaines filles de mon âge qui se débattent avec leurs états d'âme.

Si vous sentez que votre esprit s'ouvre aux exercices de connaissance de soi, essayez la méditation pleine conscience et persévérez, vous ne serez pas déçue !"


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

TOPELLE - Le club